actualite 27/05/2021

Bien préparer sa retraite : à partir de quel âge?

Si les Français s’affichent parmi les retraités les mieux lotis au sein de l’OCDE(1), le passage de la vie active à la retraite entraîne néanmoins une perte de revenus d'environ 25%(2). Conscients de devoir disposer de ressources financières pour pouvoir pleinement profiter d’une nouvelle tranche de vie principalement dédiée à leurs loisirs et à leurs proches, les Français se préoccupent de plus en plus, et chose nouvelle, de plus en plus tôt, de leur future retraite. Il faut s’en réjouir, car comme souvent en matière d’épargne, la clef du succès réside dans l’anticipation. Que l’on soit de nature prévoyante ou davantage aventureuse, à quel âge est-on censé se préoccuper de bien préparer sa retraite ? De quelle manière procéder ? Explications.

Préparer sa retraite dès son entrée dans la vie active

Premier stage, job d’été, ou premier emploi, lorsque l’on fait ses premiers pas dans la vie active, la dernière chose à laquelle on pense est de devoir préparer sa retraite. Pourtant, souscrire très tôt un plan d’épargne retraite, comme il est naturel de souscrire un contrat d’abonnement téléphonique ou internet, permet de bénéficier d’un revenu régulier pour sa (lointaine) retraite, de profiter d’économies d’impôts immédiates, et d’inscrire ce léger effort d’épargne comme une dépense automatique au même titre qu’une charge fixe.

Autre illustration. Alors qu’il semble tout à fait naturel de sauvegarder précieusement l’historique de ses clichés radio et autres examens de santé dès le plus jeune âge, on oublie trop souvent de conserver les éléments relatifs à son travail alors même qu’ils permettent de rectifier toute erreur ou oubli éventuel des caisses de retraite dans le calcul des cotisations. S’ajoute à cela une tendance forte aux réorientations de carrière*, qui rend les expériences et donc les sources plus nombreuses, conserver les documents relatifs à son activité professionnelle devrait devenir une habitude réflexe dès son entrée dans la vie active. Aujourd’hui, l’archivage est grandement facilité par la digitalisation. Finis les classeurs bien trop encombrants où l’on conserve tous les bulletins de salaire, tout comme ceux dédiés aux relevés bancaires qui peuvent désormais être regroupés et dématérialisés.

* séjour professionnel à l’étranger, reconversion de salarié ou collaborateur libéral à travailleur indépendant, période de chômage…

Préparer sa retraite vers 35/40 ans

35 ans : c’est l’âge auquel chaque Français reçoit son premier relevé individuel de situation. Ce document officiel qui reprend l’intégralité des droits acquis au sein des différents régimes de retraite agit comme un signal, et permet de dresser un premier bilan de ses investissements en vue de préparer sa retraite. Un plan d’épargne retraite est-il en place ? Des investissements immobiliers ont-ils été réalisés ? Un contrat d’assurance-vie a-t-il été souscrit ? Ce moment du cycle de vie indique que l’on s’approche de la deuxième moitié de sa carrière professionnelle et que 25 à 30 années « seulement » nous séparent de l’âge de la retraite. Ce peut être le bon moment pour investir dans une résidence principale ou dans de l’immobilier locatif. Ce dernier permet par exemple de se constituer un capital à effort d’épargne réduit en utilisant l’effet de levier du crédit - les loyers perçus sont alors utilisés pour le rembourser. Par ailleurs, souscrire à un plan d’épargne retraite dès son premier relevé de situation, permet de se constituer progressivement un capital et ainsi d’épargner sans y penser afin de concrétiser ses projets en temps voulu.

Préparer sa retraite vers 50 ans

Si cela n’a pas encore été fait, il est temps de se pencher sur son épargne financière et, le cas échéant, de souscrire aux supports adaptés (assurance-vie, plan d’épargne retraite, plan d’épargne en actions). Pour préparer sa retraite, réfléchir à compléter ou diversifier ses placements, les Français peuvent s’appuyer sur l’estimation indicative globale qui leur est envoyée à l’occasion de leurs 55 ans. Plus détaillée que le relevé individuel de situation transmis quinze ans auparavant, cette projection dresse une évaluation des revenus à percevoir au moment de la retraite et permet ainsi de procéder à de nouveaux arbitrages. Même souscrit tardivement, le plan d’épargne retraite individuel permet de bénéficier d’une fiscalité attractive à l’entrée, sans condition d’âge et sans engagement de versements. Les épargnants clients du groupe Crédit du Nord bénéficient de trois modes de gestion, selon leurs besoins. Ils peuvent d’ailleurs confier leurs investissements à un professionnel des marchés financiers pour les aider à construire leur patrimoine, c’est ce que l’on appelle la gestion sous mandat. Naturellement, plus on se rapproche de la retraite, plus le poids de répartition doit être étudié avec attention.

En conclusion, sanctuariser une épargne spécifique à la retraite est essentiel pour bien préparer sa retraite. En démarrant tôt, l’épargnant fixe un horizon clair et défini, tout en diminuant son effort d’épargne. Il n’est jamais trop tard pour commencer à capitaliser. Il n’est jamais trop tôt non plus.

 

(1)Dernier rapport de l’OCDE (2019)
(2) Source Notre Temps

 

Contact